Le Territoire de Venasque jusqu’au XIXe siècle ; occuper, exploiter, délimiter et nommer les lieux

30,00

Auteur : Marc Legros
Préface de Mme Dominique Plancher, maire de Venasque
Format : 21 x 21 cm
282 pages
ISBN : ISBN 978-2-490638-09-3

Marc Legros, passionné d’histoire locale, a déjà écrit de nombreux articles dans des
périodiques spécialisés et dirigé deux ouvrages collectifs sur Venasque et le Comtat
Venaissin. Avec ce livre, il porte un regard nouveau sur l’histoire de Venasque et de son
terroir.

Description

Auteur : Marc Legros
Préface de Mme Dominique Plancher, maire de Venasque
Format : 21 x 21 cm
282 pages
ISBN : ISBN 978-2-490638-09-3

Marc Legros, passionné d’histoire locale, a déjà écrit de nombreux articles dans des périodiques spécialisés et dirigé deux ouvrages collectifs sur Venasque et le Comtat Venaissin. Avec ce livre, il porte un regard nouveau sur l’histoire de Venasque et de son terroir.
Grâce à l’étude d’une importante documentation issue de différents fonds d’archives datant du X e siècle jusqu’à la période révolutionnaire, l’auteur retrace l’histoire des lieux, des vastes espaces montagneux jusqu’aux zones agricoles et au village. Il décrit les étapes de la délimitation du territoire, les modes d’exploitation des ressources locales et l’évolution de l’occupation du village et des zones rurales.
Ce travail nous rappelle que Venasque est riche de plusieurs manières : par sa terre et son relief, qui ont permis aux populations locales d’y prospérer en sécurité au cours des siècles ; par sa place importante dans l’histoire comtadine, dont témoignent les vestiges antiques et médiévaux toujours visibles au détour des chemins et des ruelles ; par ses nombreuses archives, enfin, qui ont conservé la mémoire collective du passé venasquais, semblant se perdre depuis plusieurs décennies et ici amplement restaurée.

Ce livre s’adresse bien sûr aux Venasquais, qui y trouveront l’histoire des lieux qu’ils connaissent, mais également à tous ceux qui souhaitent découvrir et comprendre comment le paysage qu’ils contemplent aujourd’hui a été façonné au fil des siècles.

Chez le même éditeur : Malaucène, le manuscrit Rémusat (1328-1333)

Table des matières

Préface, par Mme Dominique Plancher, maire de Venasque

Du bois, de la terre et des pierres 

Première partie. À la montagne, délimitations, conflits et procès depuis le XIIIe siècle

  1. Limites entre Venaque et Saumane, 1256
  2. Conflits et limites avec le Beaucet
  3. La Genestière
  4. Limites avec Gordes
  5. Entre Venasque et Murs, une frontière d’État
  6. Entre Venasque et Méthamis
  7. les baysses de la montagne
  8. Le grand bois
  9. les essarts
  10. Partage entre la commune et la nation
  11. La protection des bois, et du bois
  12. La montagne, sa nécessaire exploitation
    1. Les ressources naturelles
    2. Le pastoralisme
    3. La fiscalité
  13. L’essentielle montagne

2e partie. Les espaces cultivés, « le bas terroir », comme on l’appelait

  1. Les délimitations du territoire
    1. Entre Venasque et Malemort
    2. Entre Venasque et saint-Didier
  2. Tout au long de la nesque et du Rieu, une zone antique d’occupation et de culture
    1. L’apport de l’archéologie
    2. Les chartes anciennes
  3. Vers Mazan et Malemort-du-Comtat
  4. Les hautes terres
    1. Du Vas à la tour de Pinet
    2. Sur le puy du milieu
  5. L’occupation du territoire, bbastides et granges
    1. L’exploitation de moins en moins intensive des espaces cultivables
    2. La propriété ecclésiastique et aristocratique
    3. Pérennité et répartition géographique des cultures

3e partie. Le village

  1. Les ouvrages à caractère défensif
    1. Les Tours
      1. Une première enceinte du IIe siècle av. J.-C.
      2. Une enceinte du Bas Empire
    2. Les portes et leur corps de garde
    3. Le chemin de ronde (parcours des murailles) et le barriot
    4. Le château et les maisons fortes
      1. Les Venasque, le château
      2. Les Saint-Paul et leurs successeurs, les Saint-Maurice, Novarin, Cheylus, Guast & Feriolis
  2. Édifices cultuels et proriété cléricale
    1. L’église Notre-Dame
      1. La crypte
      2. L’église primitive
      3. L’édifice quadrilobé
      4. Le presbytère
      5. Le cimetière paroissial
    2. Chapelles et propriété ecclésiastique
  3. Édifices publics, urbanisme et organisation communautaire
    1. La maison commune, ou consulaire, ou de ville
    2. L’horloge publique
    3. Les aires de battage
    4. Les greniers de la communauté
    5. Le poids de la farine
    6. Les deux fours communaux
    7. Les moulins à huile
    8. La boucherie communautaire
    9. Les fontaines publiques
    10. Les cloaques
    11. La charité
    12. Ad carcerem (1512), la prison
    13. Étonnants espaces de loisirs collectifs
  4. L’habitat populaire
    1. Les reconnaissances aux évêques de Carpentras (1383, 1413 et 1638)
    2. Les reconnaissances aux Thézan-Venasque 1510-1524, 1536-1537, 1545-1550
    3. Les reconnaissances aux Saint-Maurice (1584-1649)
    4. Le cadastre de 1595
  5. Rues et places
  6. Les zones suburbaines
  7. Des lieux chargés d’histoire

4e partie. Les chemins

  1. Entretien et projets
  2. Quelques chemins importants ou anciens
    1. Autour du village
    2. Dans les terres, quelques-uns des nombreux chemins
    3. À la montagne

5e partie. L’eau

  1. Les cours d’eau
  2. Sources, puits et sous-terres
  3. Le vivier de Notre-Dame-de-Vie
  4. L’eau des troupeaux à la montagne et Font Barbière

6e partie. Évolution et étymologie du toponyme Venasque

Conclusion 

  1. Du passé la souvenance

Bibliographie

Index

 

Informations complémentaires

Poids 0.4 kg
Dimensions 21 × 21 × 3 cm

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le Territoire de Venasque jusqu’au XIXe siècle ; occuper, exploiter, délimiter et nommer les lieux”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez peut-être aussi…