itinéraires d’VGo, tailleur de pierre roman en Provence

25,00

Auteur : Dominique Tissot
Format : 21 x 21 cm
104 pages
ISBN : ISBN 978-2-490638-11-6
Poids (avec emballage) : 430 g

Dans la Provence romane du XIIe  siècle, les tailleurs de pierre ont inscrit des milliers de
signes sur les parois des sanctuaires. Cet ouvrage part sur les traces de l’un de ces maîtres
artisans, VGo, qui a gravé sa belle signature dans plusieurs sites. S’appuyant sur les
analyses et les interrogations de spécialistes et sur ses propres observations et
interprétations, Dominique Tissot tente d’expliquer les fonctions de cette signature, et
d’esquisser la personnalité et les motivations de ce personnage énigmatique. Il nous
emmène d’anciennes cathédrales en chapelles isolées, de chantiers en carrières, nous
révèle des détails invisibles à l’œil nu, emprunte parfois des sentiers poétiques. Un livre hors
des sentiers battus pour évoquer VGo et ses compagnons ainsi que l’art roman autour du
Ventoux.

Description

Dans la Provence romane du XIIe  siècle, les tailleurs de pierre ont inscrit des milliers de
signes sur les parois des sanctuaires. Cet ouvrage part sur les traces de l’un de ces maîtres
artisans, VGo, qui a gravé sa belle signature dans plusieurs sites. S’appuyant sur les
analyses et les interrogations de spécialistes et sur ses propres observations et
interprétations, Dominique Tissot tente d’expliquer les fonctions de cette signature, et
d’esquisser la personnalité et les motivations de ce personnage énigmatique. Il nous
emmène d’anciennes cathédrales en chapelles isolées, de chantiers en carrières, nous
révèle des détails invisibles à l’œil nu, emprunte parfois des sentiers poétiques. Un livre hors
des sentiers battus pour évoquer VGo et ses compagnons ainsi que l’art roman autour du
Ventoux.

Table des matières
Avant-propos
Une floraison de signes dans la Provence romane
Une fonction utilitaire ?
Une fonction d’identification
Une contribution symbolique à l’œuvre sacrée
La disparition des signes épigraphiques à la fin du XIIe siècle
VGo : une signature, plusieurs lieux
Qui était VGo? Interprétations et interrogations
De la taille de pierre au dessin d’architecte
Pourquoi signer les pierres ?
Le tailleur de pierre et le basilic : Saint-Restitut
Des animaux fabuleux
Les deux tailleurs de pierre
Les Granges Gontardes : la chapelle dévorée et le miroir
Notre-Dame d’Aubune
Présence d’VGo
Les compagnons d’VGo à Aubune
Le temps des sculpteurs
Vaison, Notre-Dame-de-Nazareth : le jeu graphique dans l’ ombre
La cathédrale écrite
Élégance et jeux graphiques
La chapelle Sainte-Colombe de Faucon : la disparition
VGo et l’alphabet de pierre de Beaumont-du-Ventoux
L’alphabet de pierre
Les signatures d’VGo dans le chœur
Apt : la crypte de la cathédrale
La carrière, là où tout commence
Les carrières de Saint-Restitut
La carrière de Beaumont-du-Ventoux
La carrière d’Aubune
Les carrières de Vaison
Les pierres vivantes
VGo, l’itinérant
Index des noms de lieux
Bibliographie
Crédits photographiques

 

 

Informations complémentaires

Poids 0,430 kg
Dimensions 21 × 21 × 1 cm

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “itinéraires d’VGo, tailleur de pierre roman en Provence”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…