La Maison

Les Éditions des Offray

Correctrice et coordinatrice d’ouvrages en indépendante pendant presque trente ans pour les Éditions A. Barthélemy, à Avignon, j’ai été très affectée lorsque j’ai appris au printemps 2018 la cessation d’activité de cette très ancienne institution avignonnaise. J’y ai beaucoup appris sur les métiers du livre, bénéficiant de la conjonction rare d’une maison d’édition et d’une imprimerie sous le même toit.

L’Imprimerie Barthélemy et les Éditions A. Barthélemy étaient elles-mêmes les successeurs de la maison des Offray, imprimeurs à Avignon depuis 1640, et j’ai souhaité maintenir vivante cette longue tradition de l’imprimé en créant une nouvelle maison d’édition. J’étais aussi motivée par la confiance que m’accordaient certains auteurs, notamment les Rencontres Méditerranéennes Albert Camus, à Lourmarin, qui me demandaient de continuer à corriger et à mettre en page leurs livres. Ne pouvant reprendre le nom Barthélemy, c’est tout naturellement que j’ai pensé me référer à leurs prédécesseurs, les Offray du XVIe siècle.

Le premier livre des éditions des Offray du XXIe siècle a été publié en octobre 2018, avec les actes des Rencontres Camus. Les livres suivants relèvent des axes histoire régionale, beaux livres, mais aussi chroniques et partitions de musique.

Fièrement indépendante, la maison construit ses projets au fil des rencontres et s’autorise toute liberté dans ses domaines d’exploration.

La passion des livres depuis 1640

En 1640, Jean-Baptiste Offray, né à Lyon où sa famille est installée depuis au moins 1588, crée une imprimerie à Avignon. L’imprimeur, à cette époque, est aussi éditeur et libraire, et Avignon, possession des papes depuis 1229, jouit d’une liberté de publication que ne connaît pas le royaume de France. Les Offray deviennent imprimeurs des vice-légats du pape chargés d’administrer la ville (tel Mazarin, vice-légat de 1634 à 1637). L’imprimerie est installée intra-muros, place Saint-Didier, et au 5, rue Prévôt. L’enseigne rue Prévôt subsiste toujours, gravée sur la façade. Le bâtiment est aujourd’hui occupé par une librairie-restaurant. Les Offray se succèdent à la tête de l’imprimerie jusqu’en 1944. Hippolyte Offray se trouvant alors sans descendance, c’est un cousin, André Barthélemy, qui assure la relève.

En 1977, son fils, Alain Barthélemy, prend la suite et crée les Éditions A. Barthélemy, renouant avec l’activité d’édition qui avait cessé au xixe siècle, après le rattachement du Comtat Venaissin à la France (1791). Il coédite avec Hubert Nyssen certains des premiers livres d’Actes Sud, tout en développant ses propres axes : histoire régionale, traditions, paysages.

Avec Alain, l’Imprimerie et les Éditions Barthélemy déménagent extra-muros en 1977, puis encore une fois en 1988. À l’avant-garde sur le plan technique, l’imprimerie est le premier imprimeur vauclusien à s’équiper en CTP, un procédé de gravure directe des plaques offset à partir de fichiers numériques.

Laurent, Odile et Arnaud Barthélemy, les enfants d’Alain, continuent à diriger les deux structures, l’imprimerie jusqu’au printemps 2017, les éditions jusqu’au printemps 2018.

Sophie Verdet