• img-book

    Guy BASSET, Laurent BOVE, Rémi LARUE, Françoise KLELTZ-DRAPEAU, Virginie LUPO, Philippe VANNEY, Marylin MAESO, Pierre-Olivier MONTEIL, Anne PROUTEAU, Lou MARIN , Heinz Robert SCHLETTE,

ISBN: 978-2-490638-03-1
Catégories : ,

De l’ombre vers le soleil : Albert Camus face à la violence

by: Guy BASSET, Laurent BOVE, Rémi LARUE, Françoise KLELTZ-DRAPEAU, Virginie LUPO, Philippe VANNEY, Marylin MAESO, Pierre-Olivier MONTEIL, Anne PROUTEAU, Lou MARIN , Heinz Robert SCHLETTE,

La violence appartient à la marche du monde, et Camus n’a cessé de la dénoncer, d’en faire prendre conscience et de s’engager pour qu’elle diminue, parce qu’elle est indigne de l’être humain et de l’État, qui en est souvent l’instigateur, et parce qu’il se voulait, se vivait non violent — ce qui est une forme de violence, mais sur soi, car la non-violence incline au respect, à la défense et à la réalisation de la justice, de la liberté et de la dignité de l’homme, au respect, également, de l’intégrité physique, la sienne et celle d’autrui.
Les communications présentées au cours de ces Journées ont précisé quelle était l’attitude de Camus face à la violence, elles ont permis une réflexion contemporaine sur la violence, notamment par les discussions qui ont suivi les exposés et à la suite de lectures de textes de Camus. Elles ont aussi disposé nombre des participants à cette Rencontre à s’engager plus fermement dans le « combat contre la violence », chacun à la mesure de ses moyens et compétences. Nous les en remercions très chaleureusement, et nous sommes heureux, le conseil d’administration des Rencontres et moi-même, du retour qui nous est fait des actions engagées.
Une fois encore — et c’est très loin d’être la dernière —, nous ne sommes pas allés chercher des réponses toutes faites dans l’œuvre de Camus, nous avons fait nôtres ces réponses, qu’il apportait en son temps et dans le contexte qui était le sien, pour nous aider à apporter, en notre temps et dans notre contexte, nos réponses personnelles et collectives. C’est délaisser ce qui aurait été intellectuellement immobile et contraire à l’engagement de Camus pour, à son exemple et à sa suite, privilégier aujourd’hui le mouvement, juste, libre et digne.

D’après l’avant-propos de Jean-Louis Meunier

15,00 

Quantity
Meet the Author
avatar-author

Après des études universitaires de philosophie à Paris X Nanterre, Guy Basset s’est d’abord orienté vers le monde industriel avant de revenir à l’enseignement. Parallèlement à sa carrière dans le domaine des ressources humaines, il a publié, comme chercheur indépendant, de nombreux articles sur la vie intellectuelle, universitaire et artistique à Alger entre 1880 et 1970.

Il s’est tout particulièrement intéressé à l’œuvre d’Albert Camus, publiant de nombreux articles et contribuant régulièrement à la revue Présence d’Albert Camus, revue de la Société des études camusiennes dont il est administrateur dès la création. Il est l’auteur d’un Camus chez Charlot (Pézenas, Domens, 2015) et il a coordonné la publication des actes d’un colloque sur Camus, la philosophie et le christianisme (Paris, Cerf, 2012). Il est intervenu à plusieurs reprises dans les Journées internationales Albert Camus, à Lourmarin.

Il a rédigé de nombreuses notices dans le dictionnaire L’Algérie et la France, Jeannine Verdès-Leroux dir. (Paris, Robert Laffont, 2009), et dans le Dictionnaire Albert Camus, Jeanyves Guérin dir. (Paris, Robert Laffont, 2009). Intervenant en France et à l’étranger, il est docteur ès-lettres de Paris 3 Sorbonne nouvelle depuis 2016.

Publications récentes :

-« Camus au pays du xviie siècle français » Revue d’histoire littéraire de la France, 2013, no 4, p. 807-814 ;

-« Bien faire son métier », in Ève Morisi (dir.), Camus et l’éthique, Paris, Garnier, coll. Rencontres, no 95, 2014, p. 131-142 ;

-« Camus en Méditerranée orientale », actes du colloque d’Amman, Jordanie, 28 mars 2013, Amman, Librairie Alameyra, 2014, p. 187-201 ;

-Camus et les peintres d’Algérie : une longue amitié (1930-1960), en collaboration avec Florence Khammari et Odile Teste, exposition à Lyon du 11 au 24 janvier 2014, Lyon, Association Coup de Soleil Rhônes-Alpes, 2014 ;

-« Les collections des différentes éditions Charlot », « Les imprimeurs des éditions Charlot », in François Bogliolo, Jean-Charles Domens, Marie-Cécile Vène et al., Edmond Charlot, catalogue raisonné d’un éditeur méditerranéen, , Pézenas, Domens, 2015) ;

-« La terre algérienne d’Edmond Charlot », Le Lien, association Les amis de Max Marchand, Mouloud Feraoun et leurs compagnons, no 66, 2015 ;

-« La faculté des lettres d’Alger chez Charlot : étudiants et enseignants », Présence d’Albert Camus no 8, 2016, p. 109-122 ;

-« Aperçus sur la correspondance Berbrugger-Urbain », in Michel Levallois et Philippe Régnier éd., Les Saint-Simoniens dans l’Algérie du xixe siècle, Paris, Riveneuve, 2016, p. 91-101 ;

-« La place des proverbes dans l’œuvre scientifique de René Basset », in Marie-Sol Ortola éd., La Sagesse en base de données, Aliento no 10, Nancy, PUN, 2018, p. 501-518 ;

-« Fleurs de sourire dans la proximité de Camus », Le Sourire d’Albert Camus, actes du colloque d’Aix-en-Provence, 8-11 novembre 2017, David Walker éd., Columbia (SC), CSIP, 2018, p. 117-126.

Books of Guy BASSET
Meet the Author
avatar-author

Laurent Bove est professeur émérite de philosophie de l’université d’Amiens ; membre de l’Institut d’histoire des représentations et des idées dans les modernités de l’ENS-Lyon ; président de l’Association des amis de Spinoza. Il a notamment publié :

-La Stratégie du conatus. Affirmation et résistance chez Spinoza, Paris, Vrin, 1996 ;

-une édition de Spinoza, Traité politique, Paris, Livre de Poche, 2002 ;

-Vauvenargues ou le séditieux. Entre Pascal et Spinoza, une philosophie pour la seconde nature, Paris, Champion, 2015 ;

-Albert Camus, De l’absurde à l’amour, avec A. Comte-Sponville et P. Renou, La Tour d’Aigues, l’Aube, 1995 ; rééd. Paris, La Renaissance du Livre, 2001 ;

-Albert Camus, De la transfiguration. Pour une expérimentation vitale de l’immanence, Paris, Publications de la Sorbonne, 2014.

Il a dirigé et codirigé plusieurs ouvrages, dont :

-Vauvenargues, philosophie de la force active, Paris, Champion, 2000 ;

-Qu’est-ce que les Lumières Radicales ?, Paris, Amsterdam, 2007 ;

-Pascal et Spinoza, Paris, Amsterdam, 2007.

Coéditeur de Vauvenargues, Œuvres complètes, Paris, Champion, 2013.

À paraître en 2019, Pieter Bruegel, Le Tableau ou la Sphère infinie, Pour une réforme théologico-politique de l’entendement, Paris, Vrin.

Dernière publication dans Présence d’Albert Camus, no 10, septembre 2018 : « Écrire comme Piero della Francesca peint. Albert Camus “romancier du corps” »

Books of Laurent BOVE
Meet the Author
avatar-author

Rémi Larue met un point final à une thèse en études politiques, dédiée aux réflexions sur la violence dans l’œuvre et l’itinéraire intellectuel de Camus. Ce travail de recherches est mené depuis cinq ans à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), sous la direction de Perrine Simon-Nahum (directrice de recherches CNRS) et d’Ève Morisi (Assistant Professor at University of Oxford).

S’il entend bien élargir, par la suite, son champ de recherches à d’autres intellectuels du xxe siècle par exemple, l’œuvre et le parcours de Camus représentent un véritable jalon de ses travaux. Il a participé au colloque « Camus l’artiste » de Cerisy-la-Salle en août 2013, aux Rencontres Méditerranéennes de 2014 qui laissaient carte blanche aux chercheurs, et au colloque d’Angers « Albert Camus et les vertiges du sacré » en octobre 2016.

Par ailleurs, il a l’occasion d’expérimenter une forme de violence collective sur les terrains de rugby avec l’équipe du Red Star Olympique Saint-Ouen.

Books of Rémi LARUE
Meet the Author
avatar-author

Françoise Kleltz-Drapeau, docteur en philosophie grecque, enseigne à la Sorbonne-Nouvelle et à l’Espace Éthique université Paris Sud.

Publications en relation avec Camus :

-Une dette à l’égard de la culture grecque : la juste mesure d’Aristote, Paris, L’Harmattan, 2012 ;

-« Éthique aristotélicienne et éthique camusienne. Penser la mesure », in Ève Morisi (dir.), Camus et l’éthique, Paris, Classiques Garnier, 2014 ;

-« Pensée de midi et juste mesure aristotélicienne : une dette grecque », in Rencontres Méditerranéennes Albert Camus, Albert Camus et la pensée de midi, Avignon, A. Barthélemy, 2016 ;

-Aristote, le prudent et le « manager », Paris, Anne Rideau, 2015.

Books of Françoise KLELTZ-DRAPEAU
Meet the Author
avatar-author

Docteur ès lettres, Virginie Lupo est spécialiste du théâtre de Camus. Elle enseigne la littérature à Lyon depuis 2002 et, diplômée en master 2 de cinéma, elle est également formatrice en cinéma. Membre actif de la Société des études camusiennes depuis 2002, elle participe à de nombreux colloques. Elle a déjà participé aux Journées internationales Albert Camus, à Lourmarin.

Membre de l’Association Coup de soleil en Rhône-Alpes, elle y est responsable des diverses manifestations organisées autour de Camus.

Outre ses articles, elle est l’autrice de :

-Le Théâtre d’Albert Camus : un théâtre classique ?, Lille, Septentrion, 2002 ;

-Si loin si proche : La quête du père dans Le Premier Homme, Aniche, Sipayat, 2017.

Virginie Lupo travaille également pour deux maisons d’édition — Magnard et Ellipses — en tant qu’autrice ou que relectrice.

Elle a enfin une activité d’écriture de fiction avec un premier recueil de nouvelles terminé, intitulé Errances… et un roman en cours d’écriture.

Books of Virginie LUPO
Meet the Author
avatar-author

Professeur de langue et civilisation françaises à l’Université Dokkyo (Japon). Ses recherches portent sur les écrits politiques et journalistiques de Camus.

A participé :

-à l’édition des Œuvres complètes de Camus dans la Pléiade, Paris, Gallimard, 2006-2008 ;

-au Dictionnaire Albert Camus, Jeanyves Guérin, dir., Paris, Robert Laffont, 2009 ;

-et au Cahier de L’Herne no 103 consacré à Camus, 2013.

Directeur de la Série Camus à la Revue des Lettres Modernes Minard et membre du comité de rédaction de la revue japonaise Études camusiennes.

Books of Philippe VANNEY
Meet the Author
avatar-author

Marylin Maeso est professeure de philosophie au lycée Voltaire d’Orléans, autrice des Conspirateurs du silence (Paris, L’Observatoire, 2018), et prépare actuellement un livre sur la banalité de l’inhumain qui prend pour cadre d’analyse une relecture à rebours de La Peste.

Books of Marylin MAESO
Meet the Author
avatar-author

Docteur en philosophie politique (EHESS) et diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, Pierre-Olivier Monteil est chercheur associé au Fonds Ricœur, où il mène une réflexion sur la pensée politique de Paul Ricœur.

À l’université Paris-Dauphine et à l’ESCP Europe, il assure un enseignement en éthique du management et des métiers d’accompagnement, en articulation avec l’éthique du vivre-ensemble.

Il intervient dans ces mêmes domaines en tant que formateur et consultant, en entreprise et en institution.

Précédemment, Pierre-Olivier Monteil a été rédacteur en chef de la revue Autres Temps. Cahiers d’éthique sociale et politique de 1991 à 2003, parallèlement à ses activités de cadre supérieur en entreprise.

Outre une centaine d’articles dans des revues scientifiques ou généralistes, il a publié une dizaine d’ouvrages, parmi lesquels :

- Portrait du zappeur. Sens et contresens de l’individualisme contemporain, Genève, Labor et Fides, 1994 ;

- La Grâce et le désordre. Entretiens sur le protestantisme et la modernité, Avec J. Baubérot, J.-P Willaime, M. Gauchet, M. Augé, O. Mongin, O. Abel, P. Bühler et P. Gisel, Genève, Labor et Fides, 1998 ;

- Abécédaire du bien commun, Paris, Îlots de résistance, 2012 ;

- Ricœur politique, Rennes, PUR, 2013 ;

- Reprendre confiance, Paris, Bourin, 2014 ;

- Éthique et philosophie du management, Toulouse, Érès, 2016 ;

- Macron par Ricœur ; le philosohe et le politique, Paris, Lemieux, 2017.

Il est l’éditeur scientifique d’un recueil de textes politiques de Paul Ricœur, Politique, économie et société, à paraître en 2019 (Seuil).

Books of Pierre-Olivier MONTEIL
Meet the Author
avatar-author

Anne Prouteau est maître de conférences en littérature française à l’Université catholique de l’Ouest. Sa recherche porte sur la ­littérature contemporaine, et en particulier sur le corpus camusien : sa thèse est parue sous le titre Albert Camus ou le présent impérissable, avec une postface de Paul Viallaneix (Orizons, Universités/Domaine Littéraire, 2008).

Vice-présidente de la Société des études camusiennes, elle participe au rayonnement de l’œuvre de l’écrivain et a organisé des événements camusiens en collaboration avec le Centre Pompidou, en 2010 et en 2013. Elle a collaboré au Dictionnaire Camus (Paris, Laffont, 2009) et au Cahier de L’Herne no 103 consacré à Camus, 2013.

Elle a coorganisé plusieurs colloques consacrés à Camus : 

- Lire les Carnets d’Albert Camus, Lille, Septentrion, 2012 ;

- Camus l’artiste, Rennes, PUR, 2015.

Les actes du troisième colloque, Camus et les vertiges du sacré, paraîtront en 2019.

Books of Anne PROUTEAU
Meet the Author
avatar-author

Lou Marin (nom de plume) faisait partie du réseau des groupes d’actions directes et non violentes en Allemagne autour de la revue Graswurzel­revolution – pour une société non violente et sans domination, un courant anarchiste non violent. Il a milité au mouvement antinucléaire, antimilitariste et antiraciste. En 2001, il s’installe à Marseille et devient membre du CIRA de Marseille (Centre international de recherches sur l’anarchisme). Il conduit jusqu’à nos jours des recherches sur les liens de Camus avec les libertaires.

Publications sur Camus et les libertaires en français, en allemand et en espagnol.

-Albert Camus, Écrits libertaires (1948-1960), Montpellier, Indigène, 2016, 4e édition (1re édition : Marseille, Égrégores, 2008) ;

-Camus et sa critique libertaire de la violence, Montpellier, Indigène, 2011, 3e édition (1re édition : 2010) ;

-« La réception de l’œuvre de Camus par les anarchistes dans les pays anglophones et germanophones », in Le Don de la Liberté. Les relations d’Albert Camus avec les libertaires, Lourmarin, RMAC, 2009, p. 45-63 ;

-« Camus n’est pas un réformiste ! », Le Point, hors-série Les Maîtres-penseurs : « Albert Camus. La revanche », no 15, oct-nov. 2013, p. 18-19 ;

-« Onfray contre les libertaires. Michel Onfray contre l’historiographie anarchiste dans son livre sur Albert Camus », Le Monde libertaire, no 1658, 2-8 février 2012, p. 15-17.

Books of Lou MARIN 
Meet the Author
avatar-author

Heinz Robert Schlette est docteur en philosophie, docteur en théologie — les deux à l’université de Munich. Il est titulaire d’une habilitation en philosophie à l’université de Sarrebruck et professeur émérite de philosophie à l’université de Bonn. 

Il a publié :

-Das Eine une das Andere. Studien zur Problematik des Negativen in der Metaphysik Plotins, München, Max Hüber, 1966 ;

-Albert Camus : Welt und Revolte, Freiburg/München, Alber, 1980 ;

-Weltseele, Geschichte und Hermeneutik, Frankfurt, Knecht, 1993 ;

-« Der Sinn der Geschiche von Morgen », Albert Camus Hoffnung, 1995 ;

-Erkennis und Erinnerung. Albert Camus Pest-Chronik. Interpretation und Aktualität, Bonn, Djre, 1998 ;

-« Rejoindre les Grecs. Griechen und Christen bei Albert Camus », Jahrbuch für Antike und Christentum, 42, 1999, p. 5-19 ;

-« À propos du “suicide philosophique” chez Camus », in Guy Basset et Hubert Faes (éd.), Camus. Le philosophe et le christianisme, Paris, Cerf, 2012.

Books of Heinz Robert SCHLETTE
About This Book
Overview

Format : 15 x 23 cm
Nbre de pages : 168
ISBN : 978-2-490638-03-1
Prix : 15 €
Sortie : 4 octobre 2019

La violence appartient à la marche du monde, et Camus n’a cessé de la dénoncer, d’en faire prendre conscience et de s’engager pour qu’elle diminue, parce qu’elle est indigne de l’être humain et de l’État, qui en est souvent l’instigateur, et parce qu’il se voulait, se vivait non violent — ce qui est une forme de violence, mais sur soi, car la non-violence incline au respect, à la défense et à la réalisation de la justice, de la liberté et de la dignité de l’homme, au respect, également, de l’intégrité physique, la sienne et celle d’autrui.

Les communications présentées au cours de ces Journées ont précisé quelle était l’attitude de Camus face à la violence, elles ont permis une réflexion contemporaine sur la violence, notamment par les discussions qui ont suivi les exposés et à la suite de lectures de textes de Camus. Elles ont aussi disposé nombre des participants à cette Rencontre à s’engager plus fermement dans le « combat contre la violence », chacun à la mesure de ses moyens et compétences. Nous les en remercions très chaleureusement, et nous sommes heureux, le conseil d’administration des Rencontres et moi-même, du retour qui nous est fait des actions engagées.

Une fois encore — et c’est très loin d’être la dernière —, nous ne sommes pas allés chercher des réponses toutes faites dans l’œuvre de Camus, nous avons fait nôtres ces réponses, qu’il apportait en son temps et dans le contexte qui était le sien, pour nous aider à apporter, en notre temps et dans notre contexte, nos réponses personnelles et collectives. C’est délaisser ce qui aurait été intellectuellement immobile et contraire à l’engagement de Camus pour, à son exemple et à sa suite, privilégier aujourd’hui le mouvement, juste, libre et digne.

D’après l’avant-propos de Jean-Louis Meunier

Les auteurs et les titres de leurs interventions :

Guy BASSET, La violence dans l’œuvre d’Albert Camus : quelle(s) violence(s) ? (p. 13-21)
Laurent BOVE, Albert Camus face à la violence de la domination : une éthique de la résistance et de l’amour (p. 23-38)
Rémi LARUE, De l’ombre de la guerre à la recherche de « repères éblouissants » : autour de « Ni victimes ni bourreaux » (p. 39-52)
Françoise KLELTZ-DRAPEAU, « Violence, ombre et soleil dans la correspondance Albert-Camus – Maria Casarès (p. 53-64)
Virginie LUPO, La mise en scène de la violence dans le théâtre d’adaptation de Camus (p. 55-78)
Philippe VANNEY, La paix dans la guerre, le pacifisme défendu par « Le Soir républicain » d’Albert Camus et Pascal Pia (p. 79-91)
Marylin MAESO, Violence et politique (p. 93-102)
Pierre-Olivier MONTEIL, Albert Camus et Paul Ricœur face à la violence (p. 103-116)
Anne PROUTEAU, Écrire pour conjurer la violence (p. 117-126)
Lou MARIN, Albert Camus et la non-violence (p. 127-145)
Heinz-Robert SCHLETTE, Albert Camus et les Juifs (p. 147-158)

Details

ISBN: 978-2-490638-03-1
Publisher: Éditions des Offray
Publish Date: 2019
Page Count: 168

“De l’ombre vers le soleil : Albert Camus face à la violence”

There are no reviews yet.